Single Blog Title

This is a single blog caption
Actu

Quand le Ministère de la Justice labellise l’exploitation des prisonnierEs

L’Agence du travail d’intérêt général et de l’insertion professionnelle (ATIGIP) lance son tout premier label sur des produits et services réalisés en prison. http://www.justice.gouv.fr/le-garde-des-sceaux-10016/lancement-du-label-peps-produit-en-prisons-33524.html
Le Ministère de la Justice a l’audace de créer un label « Produit en Prison ». Au prétexte de la réinsertion, seule rhétorique utilisée par l’Etat pour justifier son système répressif, l’Etat labellise l’exploitation des prisonnierEs. Car la prison profite uniquement à l’Etat et aux grandes entreprises, c’est un maillon essentiel du capitalisme. En criminalisant stratégiquement certains moyens de production et de répartition des richesses, le système prison-justice joue un rôle clé de marginalisation des classes populaires pour les exploiter au maximum.
En plus de servir la classe bourgeoise, la prison profite directement aux entreprises qui se font du blé en exploitant la main d’œuvre prisonnière. Cette surexploitation est bien organisée par l’État, car les prisonnier-è-s ne sont pas protégé-e-s par le code du travail, n’ont pas la possibilité de se syndiquer, dans un contexte où la prison les précarise pour les contraindre à travailler.
Ce label c’est encore de la poudre aux yeux pour justifier et légitimer le système carcéral. C’est un effet de communication pour cacher toujours plus la machine oppressive et destructive qu’est la prison.
Ni label, ni prison !
L’email a bien été co