#56 Permission de parler ? (PDF)

#56 Permission de parler ? (PDF)

3,50

#56 Permission de parler ? Le bruit de la taule fait taire la peine
[septembre / octobre 2015, 44 pages]

Les premières lignes de notre charte le réaffirment : le Genepi a vocation à établir « un lien entre les détenus et le monde extérieur ».
Alors quel thème, plus que celui de la parole en détention, peut mieux incarner cet objectif ? En effet, parler, c’est témoigner,
faire exister une réalité souvent méconnue de part et d’autre des murs. C’est donner corps à cette réalité, lui permettre de prendre la place qu’elle mérite dans le débat sociétal, place qui
lui est bien souvent refusée.
En outre, parler, c’est penser, comme nous le rappelait déjà Merleau-Ponty en 1960 : « pensée et parole s’escomptent l’une
l’autre […] Elles sont relais, stimulus l’une pour l’autre ». Donner libre cours à une parole, c’est donc permettre à celui qui l’émet de penser, de s’exprimer, d’être. C’est donner corps et forme à la lutte.
Ainsi, nous souhaitons que pour ce numéro, peut-être plus que pour les autres, le Passe-Murailles se fasse porte-voix, relai,
bref, Casse-Murailles.

Catégorie :