Single Blog Title

This is a single blog caption
08/2019

Dernier appel à contributions, dernier Passe-Murailles

Chèr.es tou.tes,

Après 15 ans d’existence et quelques 80 numéros publiés, le Passe-Murailles tire sa dernière rafale avec ce numéro. Le combat continuera ailleurs et autrement. En attendant, une dernière chance vous est donnée de cracher vos balles et vos idéaux sur le papier. Et pour la dernière fois, je serai bien sûr à vos côtés pour vous aider à larguer les bombes…

Pour cet ultime numéro, nous croiserons le fer sur des sujets explosifs qui nous remuent depuis toujours : l’abolitionnisme et l’anticarcéralisme. Et, pour la première fois peut-être, puisque l’Assemblée Générale de juin dernier a choisi de mettre fin à l’action en détention (et donc aux relations avec l’administration pénitentiaire), nous serons libres de toute entrave – débarrassés de ce schizophrénique « double discours », selon que l’administration pénitentiaire nous écoute ou pas, selon qu’elle peut adopter des mesures de rétorsion ou pas – et nous pourrons sortir l’artillerie lourde si le cœur nous en dit.

« Abolitionnisme & Anticarcéralisme »

Vous trouverez ici une liste de contributions qui cherchent preneurs.euses pour le prochain numéro. Les contributions seront à rendre pour le 5 septembre au plus tard.

Faites signe à Claire, la rédac’ chef de la revue (vous pouvez la trouver ici : publication@genepi.fr) si une contribution en particulier retient votre attention ! Elle vous accompagnera tout au long de vos questionnements préalables, recherches, élaborations de plan, rédactions, corrections… Et comptez aussi sur elle pour vous rappeler le tic-tac de la dead-line et pour vous cadrer un peu en termes de nombre de signes !

[Afin de ne pas imposer une domination par le langage dont on essaie de se débarrasser, sachez, futur.e.s contributeurs.trices, que vous pouvez préciser, à l’envoi de votre contribution, si vous désirez que vos « fautes d’orthographe » soient corrigées ou non avant la publication. Nous rappelons aussi ici que nous serons contraints, pour des raisons que vous comprendrez, nous l’espérons, de censurer les attaques ad hominem et tout ce qui pourrait passer pour des propos discriminatoires.]

Notez bien qu’il n’est question ici que de suggestions ; sentez-vous libres de proposer des articles qui ne figurent pas ici. (Notez ici que, pour des raisons budgétaires toujours, nous avons fait le choix de ne plus imprimer que le Dossier et les Voix captives ; les autres rubriques conservant une chouette diffusion via la version numérique !) Et des dessins d’illustration ou des photographies qui manquent cruellement à la revue ! Vous dessinez, vous photographiez, vous collez, vous découpez ? On est intéressés !

A noter, la rubrique « Les Voix captives », a pour but d’ouvrir nos pages aux personnes enfermées qui souhaiteraient s’exprimer. N’hésitez pas à en faire part aux personnes enfermées que vous rencontrez : elles peuvent nous envoyer leurs textes par courrier. Mais aussi une rubrique « Coup de poing », pour que vous puissiez nous dire ce qui vous plaît, ou pas, dans la revue, l’association, etc. Et enfin, une rubrique « Paye ta taule », compilation de choses vues ou entendues derrière les murs.

Enfin, sachez que ce serait très chouette si vous pouviez accompagner vos articles d’une image ou illustration, trouvée sur le net – de préférence libre de droits !

Dossier : « Abolitionnisme & Anticarcéralisme »

Un * = un article à pourvoir !

* En introduction. Retour sur les raisons politiques de la décision de mettre fin à l’action en détention : quelle communication pour le Genepi ?

* Entretien avec Jacques Lesage de La Haye autour de son dernier ouvrage, L’Abolition de la prison.

* Ces entreprises qui exploitent les travailleurs prisonniers et/ou qui construisent des taules. La privatisation de l’enfermement : un filon pour les classes dominantes.

Pas de contrat de travail, rémunération ridicule, conditions d’hygiène et de sécurité déplorables, aucune formation professionnelle (souvent des taches abrutissantes, travail à la pièce, etc.) … Le tout pour conserver un modèle économique fiable !

Partenariats publics-privés. Des groupes privés qui poussent à la construction de prisons gigantesques (pleines de malfaçons), plus économiques dans leur exploitation et leur maintenance. Alors que tous préconisent de plus petites prisons. L’État s’endette pour lutter contre la surpopulation – inefficacement.

* La militarisation de la taule. Militarisation de l’espace, nouvelles formes de polices et logiques sécuritaires. Le gigantesque marché de la sécurité : nouveaux dispositifs de contrôles, de vidéo-surveillance… Sur le renseignement pénitentiaire : écoute des téléphones portables.

* Retour sur les récents événements à la prison de Condé : fouilles à nu des proches de prisonniers, révoltes et mutineries.

* Pour la fin de l’enfermement des mineurs.

* Quid de l’anticarcéralisme dans les autres pays ?

* Sur l’évasion. Entretien avec François Besse, auteur de Cavales : De Mesrine à la liberté, l’histoire vraie du roi de l’évasion, paru en avril dernier.

* Une critique de la justice restaurative.

*Retour sur l’abolition des CRA avec la prise de position adoptée en juin dernier par le Genepi : « Pour l’abolition des Centres de Rétention Administrative et contre la collaboration du Genepi avec le ministère de l’Intérieur ».

* Une critique des nouveaux quartiers : les Structures d’accompagnement vers la sortie (SAS), les Centres pour peine aménagée (CPA).

* Une critique de la lutte contre la radicalisation en prison.

* En conclusion : féminisme et anticarcéralisme.

 

NB : tous les numéros du Passe-Murailles, anciens et moins anciens, peuvent être lus en passant par notre boutique en ligne.